1) Organiser le projet

L’organisation du projet commence par la mise en place de deux équipes :

  • Un groupe de travail chargé d’analyser les usages et attentes des utilisateurs, structurer les contenus et les fonctionnalités associées, faire des choix d’outils et de prestataires éventuels. Normalement,  il réunit toutes les personnes qui travaillent concrètement sur la mise en place du nouveau site.   Il met en place la stratégie établie par le comité de pilotage. Idéalement, il se réunit normalement 3 à 4 fois par mois.
  • Un comité de pilotage chargé de définir les orientations du nouveau site, de valider les préconisations exprimées par le groupe de travail, de suivre l’état d’avancement du projet, d’assurer la conformité des décisions prises par rapport aux objectifs du projet. Ce comité de pilotage est composé du chef de projet et des personnes en responsabilité dans la structure éditant le site. Il peut comporter aussi des personnes externes apportant leur expérience et des idées neuves. Il se réunit normalement tous les un ou deux mois.

Exemple pour une paroisse : le groupe de travail peut être constitué de bénévoles rassemblant les différentes compétences autour d’un chef de projet et le comité de pilotage rassemblant le chef de projet, le curé de la paroisse,  des membres du conseil paroissial et un ou deux professionnels extérieurs.

2) Auditer le site actuel

L’analyse de la fréquentation de votre site internet actuel est la base pour déterminer les objectifs quantitatifs et qualitatifs. Le résultat de cette analyse servira d’élément de comparaison pour le nouveau site internet.
Voici quelques éléments à prendre en compte pour analyser votre site internet actuel sont :

  • Nombre de visites
  • Taux de rebond de vos visiteurs (pourcentage révélant le comportement général des internautes sur vos pages)
  • Temps moyen qu’un internaute passe sur le site (trafic)
  • Mots-clés performants
  • Pages les plus consultées
  • Requêtes menant au site
  • Nombre de domaines reliant entrants
  • Nombre de nouveaux internautes
  • Nombre de pages indexées
  • Pages recevant le plus de trafic

3) Définir des objectifs clairs

Après l’analyse de l’existant, posez-vous les bonnes questions :

  • Quel est l’objectif principal de la refonte du site internet ?
  • Quels objectifs souhaitez-vous atteindre en terme qualitatif et quantitatif ?

Ces objectifs peuvent être de différentes natures : faire connaitre les missions de son organisation, pousser à l’action (dons, participations aux événements…), augmenter le nombre de visiteurs en 6 mois, diminuer le taux de rebond de x%, ..
C’est une étape déterminante puisqu’elle donne les orientations pour la suite du projet en termes de contenu, de forme, de design et d’ergonomie.

4) Déterminer le profil-type de vos internautes

Dans cette étape il est question de déterminer une typologie des utilisateurs du site internet :

  • A qui le site s’adresse le site ?
  • Quels sont les usages de ces internautes?
  • Quels types d’information recherche-t-ils ?
  • Quelles sont ses attentes ?

Techniquement :

  • Navigue-t-ils principalement avec une tablette ? un smartphone ? un ordinateur ?
  • Éventuellement quel navigateur utilise-t-elle ? Internet Explorer, Google Chrone, FireFox ?

Ces informations sont dans les statistiques de fréquentation de votre site

L’analyse que vous avez effectuer en étape 2 vous sera utile dans cette phase.
Mieux connaitre le profil-type de votre internaute vous donnera des pistes d’amélioration techniques et ergonomique, mais également concernant le contenu.
(Pour en savoir plus Réussir la refonte de son site web : Quelques outils et méthodes)

 

5Repenser l’ergonomie et l’organisation des contenus

L’ergonomie est importante pour faire vivre la meilleures expérience utilisateur possible à votre internaute : prise d’information facile, pages reliées entre elles, chemin de navigation évident.
L’ergonomie touche également au référencement : site adapté aux nouveaux usages et règles en la matière, sécurité SSL, responsive desing, et format mobile AMP (Accelerated Mobile Page).

  • Identifier les pages à créer : elles doivent faciliter la navigation et renseigner sur votre organisation
  • Prévoir les liens internes : les pages  de votre nouveau site doivent être liées les unes aux autre par d es liens cliquables d’une page à l’autre en plus du menu.
  • Repenser au menu : c’est la première chose que l’utilisateur découvre lorsqu’il arrive sur votre site. Le menu doit être le plus simple possible à utiliser. Pensez à faire tester la navigation sur votre nouveau site en demandant à des personnes externes au projet de trouver une série d’informations sur votre site.

 6) Travailler le design

Le design est l’un des points incontournables de la refonte de site internet. Voici quelques recommandations à ce sujet :

  • (Re)définir une charte graphique : La charte graphique regroupe l’ensemble des éléments principaux du design de votre site, à savoir les couleurs, les typographies, le logo.
    Ces éléments sont importants dans la mesure où ils servent à diffuser le charisme propre de votre organisation. Ils sont à utiliser sur toutes les pages du site de manière cohérentes.
  • Aérer le design : Veiller à faire respirer vos textes afin de reposer l’œil pendant la navigation.
  • Choisir des photos de qualité : Sélectionnez toujours des images de bonnes qualité, qui correspondent à ce que vous souhaitez transmettre, à vos valeurs.  Leur résolution doit être suffisamment élevée afin qu’elles s’affichent correctement sur tous les formats d’écran, mais ne doivent pas dépasser 2000 pixels de large en général pour éviter d’être trop longue à charger. Faites attention à garder un rapport hauteur-largeur identique entre toutes les photos d’un même usage.
    Pour les photos prises par des tiers ou récupérées sur Internet, faites attention à respecter les droit d’auteurs.

7) Rédiger l’expression des besoins et le cahier des charges

L’expression des besoins est un document de travail indispensable à la réalisation du projet de création/refonte d’un site internet. Il reprend chaque aspect du site : structure, contenu, cible (à qui s’adresse le site), mais également le rôle de chaque partie intervenant dans le projet.
Il précise :

  • Les besoins et objectifs du site
  • Le type de site attendu
  • Le profil-type de l’internaute (cible)
  • L’organisation des contenus
  • Les contenus
  • Les besoins fonctionnels
  • l’ergonomie souhaité pour le site
  • La charte graphique

Le cahier des charges reprend le contenu de l’expression des besoins en y ajoutant la manière dont doit être mis en place techniquement le futur site :

  • La répartitions du rôle de chaque intervenant dans le projet
  • Les spécificités techniques détaillées
  • L’organisation des menus de navigation (menu principal, menus secondaires, pieds de page, navigation dans les rubrique
  • La technologie utilisée : choix du CMS et éventuellement des langages de développement utilisés dans le site
  • Les jalons et dates de fin du projet

Dans le cas d’une réalisation par un prestataire externe, il est courant qu’il participe à la rédaction de ce cahier des charges.

 8) Optimiser les contenus

  • Optimiser les contenus pour le référencement naturel : les nouvelles pages doivent être compréhensibles pour les moteurs de recherche google pour être bien référencées, en utilisant les bons mots clés.
  • Optimiser vos contenus pour vos lecteurs : qualité des textes et des photos

Lire aussi :

Réussir la refonte de son site web : Les bases

Réussir la refonte de son site web : Quelques outils et méthodes

Dossier “Refonte d’un site internet” sur le site des Tisserands

 

Etre accompagné par 5 pains et 2 poissons   

20 octobre 2017